Juste un livre : La petite fille qui aimait Tom Gordon – Stephen King

Résumé : C’est exprès que Trisha s’est laissé distancer par sa mère et son frère, ce jour-là, au cours d’une excursion sur la piste des Appalaches. Lassée de leurs sempiternelles disputes depuis que papa n’est plus là. Ce qu’elle n’imaginait pas, c’est qu’elle se perdrait dans ces forets marécageuses. Qu’elle affronterait le froid, la faim, la nuit, les bruits et les rumeurs de la nature. Et deux personnages terrifiants acharnés à sa perte : la Teigne et la Chose. Il lui reste son baladeur, grâce auquel elle peut suivre les exploits de son idole, Tom Gordon, le joueur de base-ball. Le seul qui peut l’aider, la sauver.

On ne présente plus Stephen King, qui est passé maître en matière de livre d’épouvante et de sueur froide. Je ne sais donc vraiment pas pourquoi je me suis lancée dans ma lecture en m’attendant à une intrigue ‘simple’, voire un peu naïve. Ce qui est sûr c’est que la trame est triviale : une enfant qui se perd en foret, par mégarde de ses accompagnateurs. C’est le cauchemar de tous les parents.

Mais je dois bien avouer que le livre m’a surpris, déjà parce que Trisha parait mature pour ses 9 ans, et semble être sortie de l’age ingrat. On rencontre alors des mots crus, des situations de malaise, et une histoire qui ne se résume pas à ‘Papa et Maman divorce : je vais m9782253151364-Te faire remarquer en partant dans la foret’.

Non, Trisha est attachante. L’auteur a su retranscrire de façon très juste, ces angoisses que tous les enfants ont, et rend le lecteur très compatissant du personnage principal. Mais l’enfant n’est elle pas un peu trop débrouillarde et autonome pour son age ?

Le récit est scindé en de très long chapitres, mais reste rythmé par une histoire dynamique, qui permet de ne pas s’ennuyer avec Trisha et son aventure en Nouvelle Angleterre. Cela est aussi du à l’écriture, qui est, elle aussi très simple, mais qui permet de partager les sentiments de la petite fille. On ne s’arrête pas de lire, parce qu’on veut savoir ce qu’il va lui arriver. Personnellement, interrompre ma lecture me donnait l’impression de la laisser seule dans ces bois qui lui font si peur.

Le base-ball est un élément très important de l’histoire, qui va être le pilier de Trisha. Ce sport américain par excellence se retrouve même dans l’intitulé des chapitres, qui représentent les différentes manches d’un partie. Tom Gordon est un joueur de l’équipe des Red Sox, dont la petite fille est une fan incontestée. Ce livre est par conséquent très américanisé, sans forcement montrer le coté le plus reluisant du pays. Bien que le protagoniste soit complètement seul, les autres personnages, qu’ils soient réels ou imaginaires, gardent une place importante dans le récit.

Ce petit livre qui se lit sans aucune difficulté, est surement une des livres le moins effrayant de Stephen King. Mais il est une échappée très efficace, et, il faut l’avouer, pas très réconfortante du quotidien.

Et vous, qu’en avez vous pensé ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s