Juste un livre : La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert – Joël Dicker

Résumé : A New York, au printemps 2008, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête.

La Vérité sur l’affaire Harry Quebert est un roman que j’avais envie de lire depuis un moment maintenant. Outre le prix Goncourt des lycéens qu’il a reçu en 2012, le résumé me parlait et mes amies ne m’en avaient dit que du bien. J’ai donc acheté le best seller de Joel Dicker, et je n’ai pas été déçue.

Un des premiers atouts de ce livre, c’est que l’histoire est incroyablement prenante. Je n’ai trouvé aucune longueur, ni aucun ‘passage creux’ qui auraient pu ralentir ma lecture. Quand on commence ce livre, on veut savoir la fin. Le récit est rythmé pas des flash back, nous emportant dans les années 70. Le risque ici aurait été que le lecteur se perde entre les deux lignes de temps, mais Joël Dicker a su structurer son roman de façon efficace pour que cela n’arrive pas.

51NjdTrXG5L._SX307_BO1,204,203,200_Au delà de l’intrigue et du suspens, ce livre peut aussi être vu comme une critique du monde de l’édition. En effet, le personnage principal, qui est écrivain, est sans cesse en confrontation avec son éditeur et son agent, qui l’incitent à écrire le plus vite possible. Le lecteur découvre les coulisses des best sellers, et est amené à réaliser l’ampleur du business qui se cache dessous.

J’ai trouvé les personnages intéressants, et bien que nombreux, ils sont tous utiles au récit. Marcus, le personnage principal peut parfois se montrer agaçant, car un peu trop spectateur de sa propre vie, qu’il ne consacre qu’à l’écriture. La figure du mentor est aussi très intéressante ici, d’autant plus qu’elle vacille fasse à l’accusation pour meurtre dont Harry fait l’objet. Le jeune écrivain va découvrir un autre aspect de son professeur.

Le seul petit point négatif que je pourrais trouver à ce long roman, c’est la fin, qui part un peu trop dans tous les sens pour moi. Mais globalement, La vérité du l’affaire Harry Quebert est un bon livre, qui se dévore sans modération. Je pense éventuellement me pencher sur la suite Le livre des Baltimores, qui raconte la recherche de Marcus Goldman sur l’histoire de sa famille.

Pour acheter ce livre :

http://ln4.fr/ln457baf77b79b6a

Publicités

4 réflexions sur “Juste un livre : La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert – Joël Dicker

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s