Juste un livre : Héritage – Nicholas Shakespeare

Résumé : Se rendant à l’enterrement d’un de ses anciens professeurs, Andy Larkham, employé dans une maison d’édition de guides pratiques, se trompe de chapelle et assiste aux funérailles d’un certain Christopher Madigan. Lequel avait stipulé, dans son testament, que seules les personnes présentes à la cérémonie hériteraient de sa fortune. Du jour au lendemain, la vie d’Andy, devenu millionnaire, bascule. Pris de scrupules, il décide d’enquêter sur son mystérieux bienfaiteur. Qui était Madigan ? Comment ce réfugié arménien est-il devenu un nabab du minerai de fer en Australie, avant de finir sa vie reclus dans son manoir londonien ? Et pourquoi a-t-il déshérité sa fille ?

En rade de livre lors de mon séjour à la mer, je me suis tournée vers une librairie de livres d’occasion. Stupidement, je n’avait pas beaucoup d’espoir en ce livre, qui m’a coûté 3€, dont la couverture un peu ringarde était légèrement abîmée. Mais c’est la quatrième de couverture qui m’a attirée, l’histoire semblait être très originale. J’ai été très agréablement surprise à propos de ce roman, qui m’a beaucoup plu.

9782253167525-tOn peut distinguer deux parties dans ce livre. La première nous présente Andy, la façon dont il va hériter, sa réflexion sur le fait d’accepter ou non l’argent, puis sur la façon de le dépenser. Ici l’auteur aborde les limites de la richesse : le protagoniste est millionnaire, mais se retrouve seul. Cette première partie n’est pas la plus intéressante. J’y ai trouvé des longueurs, et j’ai vraiment eu du mal à m’attacher à Andy, qui se positionne en victime face à sa vie compliquée et qui refuse d’agir. De plus, le coté « l’argent ne fait pas le bonheur » aurait je pense mérité d’être un peu plus approfondi. La situation de Andy au début du roman est un peu trop exagérée, manque de réalisme. Le personnage de l’ex petite copine est carrément cliché.

Mais ensuite vient la seconde partie, et là c’est top. Dans celle ci, Andy trouve (sans réelle recherche et c’est dommage pour l’intrigue), l’histoire de son bienfaiteur. On est alors plongé dans le récit de la vie de Christopher Madigan, de sa naissance à sa mort, avec ses relations familiales, ses succès financiers, et les personnes qui l’ont trahis. L’histoire de cette homme est bouleversante, et le lecteur réalise qu’il est le réel personnage principal de l’histoire. On en apprend beaucoup sur le génocide arménien, sujet fort intéressant, on sent que l’auteur est très documenté. Les personnages de ces flashs back sont francs, justes et vraiment touchant.

Je finirai en disant que ce livre est très bien écrit, qu’il se lit bien une fois les longueurs du début dépassées. La partie flash back rattrape très bien la partie « de nos jours ». C’est une très chouette histoire, originale et émouvante.

Pour acheter ce livre :

http://ln4.fr/ln457d00368450a8

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s